Terrasolis Farm et sa plateforme de 2 hectares dédiée 

Pour comprendre et aborder au mieux les résultats, détaillons dans un premier temps les critères d’expérimentation. Pour cela, 10 modalités ont été testées :

  • 2 seigles (SU Nasri, Traktor)
  • 2 mélanges (Seigle + triticale),
  • 3 orges d’hiver,
  • 1 orge de printemps,
  • 2 blés ont été semés mi octobre 2019.

Sur notre plateforme, ces CIVEs ont reçu 60 unités d’azote à la date du 20 février.

Pour simplifier l’analyse, les variétés sont regroupées dans une seule classe nommée « espèce »

Des prélèvements hebdomadaires ont été réalisés, de fin avril à début juin et ce toutes les semaines, les biomasses fraîches et les teneurs en eau ont été mesurées. Dans le schéma ci-dessous vous pouvez ainsi retrouver les différentes mesures de biomasse de matière fraiche moyenne par espèce en t MF/ha.

Retrouvons maintenant l’analyse de notre responsable agronomie et performance des systèmes, Gaël Ponsardin :

Des matières fraiches qui diminuent début mai

Cette année, à partir de début mai, les matières fraiches ne progressent plus voire diminuent.

Ce phénomène s’explique par la maturité des plantes qui progresse et dès cette période la plante perd plus d’eau qu’elle ne fabrique de la matière sèche (perte de 2.2 t/ha d’eau contre 1.3 t MS/ha produites)

Le critère « matière fraiche » n’est donc sûrement pas le plus pertinent lors de l’ensilage des cives d’hiver.

3 espèces très proches avec des matières sèches qui progressent régulièrement

Quelle que soit l’espèce, la quantité de matière sèche produite progresse régulièrement d’environ 1.3t MS/ha chaque semaine.

Malgré des hauteurs de plantes très différentes, les potentiels de production sont semblables entre les 3 espèces étudiées (seigle, orge hiver, triticale).

Le seigle est toutefois plus productif en début de cycle mais se fait dépasser fin mai.

Des précocités différentes pour les teneurs en matière sèche

Avec la maturité progressive des plantes, leur teneur en matière sèche progresse très régulièrement avec un gain de 3.5 point par semaine.

Pour la bonne constitution d’un tas d’ensilage, le taux de matière sèche est le critère essentiel et une teneur autour de 30% est d’idéal avec une plage correcte de 25% à 35%.

Les taux de MS du seigle et de l’orge d’hiver sont très proches, celui du triticale est décalé de 10 jours.

L’ensilage peut débuter le 5 mai et finir le 22 mai pour le seigle et l’orge d’hiver, alors que pour le triticale la période optimale d’ensilage se positionne du 14 mai au 30 mai.

Des pouvoirs méthanogènes proches quel que soit l’espèce ou le stade

Malgré quelques variations entre échantillons, le pouvoir méthanogènes par tonne de matière organique (matière organique et matière sèche sont extrêmement proches) des 3 céréales est assez stable quel que soit le stade (3 nœuds, épiaison/floraison, grain laiteux). On peut noter un léger avantage au stade « épiaison/floraison ».

De même, la différence entre cultures est faible mais le seigle et triticale se démarque légèrement de l’orge d’hiver.

Aussi, plus on produit de matière sèche, plus on produit de méthane par hectare de culture (voir graph ci-dessous).

Quelle espèce et quand récolter ces Cive d’hiver ?

Pour déterminer la cive à implanter et la date de récolte optimale, plusieurs critères doivent être pris en compte et mis en corrélation :

  • Dans un premier temps, la productivité en biogaz par hectare qui dépend du rendement en matière sèche,
  • Dans un second temps, le taux de matière sèche pour réaliser de manière correcte et optimisée le tas d’ensilage avec un choix de chantier à définir c’est-à-dire à savoir si on souhaite le condenser en faisant appel à un professionnel ou l’étaler pour limiter les périodes de pointe suite à un ensilage réalisé de manière autonome/personnel.
  • Dans un dernier temps, la date de récolte qui permet de libérer la parcelle pour implanter une culture principale

Suite à notre analyse, nous estimons qu’un ensilage entre le 15 et le 20 mai semble satisfaire de nombreux critères parmi ceux déterminés.

Une nouvelle plateforme en 2021 pour Terrasolis Farm 

En 2021, et en collaboration avec la Chambre d’Agriculture de la Marne, nous allons réimplanter une deuxième plateforme. Pour cela, concernant les Cives d’hiver, les deux dates de semis seront testées avec une date précoce (début septembre) et une date classique (début octobre) ainsi que différentes variétés de seigle, d’orge d’hiver et de triticale mais aussi des mélanges à base de ces 3 céréales. Une courbe de réponse à la fertilisation sera également menée avec 3 doses d’azote (50, 100 et 150 unités).

Enfin, de nombreuses questions se posent quant à la culture principale à implanter derrière cette Cive : quelle espèce, quelle date, quel travail du sol… Des questions en suspens qui trouveront réponse dans cette nouvelle expérimentation.

Bien évidemment, nous vous partagerons les résultats et les retours d’expérience !