Le fondement du projet

CarbonThink, projet cofinancé par la région Grand Est et le Fonds européen agricole pour le développement rural dans le cadre du Partenariat européen pour l’innovation, est le projet au service de la valorisation des efforts de l’agriculture régionale en matière de lutte contre le changement climatique.

En effet, entre réduction de ses propres émissions de gaz à effet de serre et séquestration de carbone atmosphérique dans son sol et sa biomasse, l’agriculture est un secteur d’activité stratégique pour l’atteinte de la neutralité carbone sur nos territoires avant 2050.

Faisant le pari de l’innovation et de l’intelligence collective, CarbonThink vise le développement d’une méthodologie d’évaluation, d’un modèle économique et d’un outil numérique permettant à terme aux agriculteurs de valoriser leurs externalités carbone,  le tout testé sur une centaine de fermes du Grand Est.

S’appuyant notamment sur les nouvelles technologies du numérique (blockchain), CarbonThink ambitionne de créer un dispositif complet dédié au financement de l’agriculture bas carbone par la création d’indicateurs de performance spécifiques valorisés sur les marchés auprès d’entreprises souhaitant compenser leurs émissions de gaz à effet de serre, commercialiser des produits agricoles décarbonés ou de collectivités souhaitant promouvoir des territoires neutres en carbone

CarbonThink entre dans une démarche de mise en complémentarité des différentes initiatives existantes afin de produire l’outil et le modèle le plus adapté au contexte de chaque exploitation.

 

Quelques chiffres : 

Point d’étape :

Lancé officiellement depuis un peu plus d’un an, CarbonThink poursuit son développement en suivant une dynamique arbitrée par les différentes échéances établies afin de mener à bien ce projet.

Résumé des avancées et perspectives du projet :

  • CarbonThink contribue au développement national de la méthodologie d’évaluation Label Bas Carbone dédiée aux Grandes cultures attendue pour début 2021 et testée d’ici là en exclusivité dans une dizaine de fermes en Grand Est. Une première analyse comparée (benchmark) des outils d’évaluation Carbone – avec Maelia, ABC’Terre, Safye CO2, Climagri, Cap2ER, Systerre, Diaterre et Simeos-AMG – a permis de démontrer que l’outil d’évaluation idéal n’existe pas encore = couvrant à l’échelle de la ferme toutes les productions et intégrant à la fois les émissions brutes de gaz à effet de serre, le stockage dans le sol et la substitution d’énergie fossile par de la biomasse. Pour autant, au-delà de l’outil d’évaluation numérique, le développement d’une plateforme numérique permettant de certifier et financer les pratiques bas carbone est aussi une piste à étudier.
  • CarbonThink s’apprête d’ici fin 2020 à déployer largement une enquête de réceptivité auprès des 45 000 exploitations agricoles du Grand Est pour qualifier le(s) projet(s) Carbone, à savoir les conditions d’engagement des agriculteurs.
  • CarbonThink étudie les mécanismes des marchés Carbone et analyse les modalités de financement des collectivités ( étude PSE) et industriels de l’agro-alimentaire (avec l’Idele), mettant en place différents groupes de travail techniques et stratégiques. Car l’agglomération de financements publics et privés est une piste sérieuse pour un modèle économique original et efficace (Planet A en tête), à déployer en Grand Est (cf. évènement SIA 2019)
  • CarbonThink cadre le développement de son outil numérique (ou brique technologique) selon son potentiel de création de valeur pour les agriculteurs et selon les développements nationaux et internationaux en cours (car beaucoup d’acteurs travaillent la question) : de l’outil d’évaluation à l’outil de gestion des financements.
  • Une fois la méthodologie d’évaluation et le modèle économique produits, le développement de l’outil numérique démarrera pour être testé dans les fermes avant le démarrage de la nouvelle campagne culturale (juin 2021).

Le lancement d’une communication CarbonThink :

Pour accroître l’impact de ses activités, le consortium CarbonThink lance officiellement une communication collaborative et co-construite au service des études et actions réalisées. Vous pourrez très bientôt découvrir le logo et suivre les actualités du projet via notre page Twitter et notre page internet. Au programme : vidéos, rapports, infographies… autant de contenus utilisables et réutilisables pour promouvoir vulgariser et faire comprendre le système de valorisation des externalités carbone des agriculteurs et les perspectives de revenus complémentaires qui pourraient en découler.

Pour tout renseignement en lien avec les activités de CarbonThink, merci de contacter Étienne Lapierre, coordinateur du projet par mail : etienne.lapierre@terrasolis.fr